• Duncan (13/11/2007) : Inquiétudes

    Ma Chair absente,

    Ton dernier mail laissait entendre que ton retour parmi nous devait avoir lieu au plus tard Jeudi dernier. Or, depuis donc bientôt une semaine, je n'ai pas eu de nouvelles, pas plus que de photos promises. Peut-être ai-je mal compris et tu n'es rentrée que le week-end dernier ? Ou alors cette absence de courrier est volontaire ?

    Je rappelle que je n'ai pas souvent accès à ton blog et je n'ai donc pas pu vérifier depuis si de nouveaux bulletins avaient été publiés. Et puis tu sais bien quelle est ma position à ce sujet.

    Donc, serais-tu déçue par notre dernier échange ? M'en voudrais-tu de ne pas avoir apprécié à sa juste valeur ton spectacle devant la caméra ? Je te rappelle que j'en ai apprécié tout le sel et je veux ajouter que je t'admire pour avoir
    osé publier cette exhibition. Mais je tiens à préciser que cette publication s'écartait du contrat qui nous liait jusqu'ici, à savoir que tu devais me faire partager tes sensations par le biais de mails. Je peux admettre que tu aies peu de temps en ce moment à consacrer à ces récits. C'est très certainement dommage mais tant pis, je préfère attendre, cela rend leur lecture plus forte. Et que dire si cela se termine par une photo (ou une vidéo), tant désirée après un récit par trop excitant ?

    J'ai en fait craint qu'en l'occurrence, tu ne publies trop vite ce genre de preuve de ta soumission afin de permettre à ton Blog de vivre et d'attirer de plus en plus de public. Si cela est, c'est regrettable car si l'image est forte, rappelle-toi que beaucoup de visiteurs de ton site, sans parler de moi, le font pour tes textes. Alors s'il te plaît, prends le temps de nous contenter nous aussi.

    Mais peut-être aussi que tout ceci est censé marquer un tournant dans notre relation ? J'ai le sentiment que depuis quelques temps, tu t'éloignes. Tu ne réponds plus vraiment à mes interrogations pas plus que tu ne réalises certaines
    de mes missions. Aurai-je failli quelque part ? Forece m'est de reconnaître que Marc ayant enfin pris la place que tu lui réservais. De plus sa perversion, associée à une parfaite connaissance de sa soumise, en fait le maître idéal.

    Peut-être est-il temps que je me retire du jeu ?

    Un Maître.


  • Commentaires

    1
    Vendredi 23 Novembre 2007 à 08:36
    Pour un maître
    Ca manque d'autorité ce texte. "Je me demande", "faut-il que je me retire du jeu ?" C'est maintenant Sophie qui mène le jeu. L'autorité du maître est dépassée. Marc a pris la relève et assume mieux. Ici, il ne reste plus qu'un homme qui donne des scénarios mais qui n'est plus maître de rien. Moi, je trouve cela super. Marc doit être le maître et celui de ce blog doit disparaître. A Sophie, d'avoir de l'imagination maintenant pour réaliser ces propres missions et les conter ici avant de les réaliser puis faire rapport... Sa perversion n'en serait que renforcée...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :