• Sophie (05/06/2007) : Mission « Sodomie et jus » accomplie !

    Bonjour,

    Et bien c'est fait ! Mais ça ne s'est pas tout à fait passé comme vous l'imaginiez. En vérité, j'avais besoin d'imaginer votre scénario, pour le rendre encore plus excitant dans ma tête. Non pas qu'il ne l'était pas en tant que tel, mais j'avais besoin de le magnifier pour vous prouver comme je suis cochonne. Dimanche, Marc m'a dit qu'il déjeunait avec un de ses collègues le lendemain au restaurant. Je l'ai laissé dire, mais, dans l'après-midi, je lui en ai discrètement reparlé pour lui demander où il déjeunait.

    Lundi midi, je me suis ainsi absentée de mon travail pour aller rejoindre Marc. Bien sur, il n'était au courant de rien. Ca n'a pas été très simple tout de même car, tout en sachant qu'il avait rendez-vous à 13h, il me fallait vérifier qu'il était arrivé avant d'entamer mon idée. Je m'étais placée dans un coin du restaurant assez discret. Lorsque j'ai vu Marc arriver et rejoindre son collègue, je me suis alors éclipsée pour me rendre aux toilettes.

    C'est très excitant de vivre en direct ce genre de choses. Mais je n'étais pas très fière car je voulais aller dans les toilettes pour hommes et j'avais peur de m'y faire surprendre. Heureusement pour moi, tout s'est bien passé à ce niveau.

    Là, je me suis déshabillée. Ou plutôt, j'ai enlevé ma robe longue. Ca aussi, c'est très excitant ! Le fait de se dire qu'une simple porte me séparait des autres hommes. J'étais toute mouillée. J'ai alors commencé à me caresser. Puis j'ai sorti mon téléphone et j'ai commencé à envoyer mon message à Marc. Je l'ai fait en plusieurs fois et cela m'a quand même pris un peu de temps. J'avais peur que Marc n'ait coupé son portable et que mon plan tombe à l'eau.

    « Bonjour mon cœur. Serais-tu fâché si je te disais que ta putain a envie de ta grosse queue ? »

    Je trouvais excitant d'essayer de l'aguicher avec des mots crus.

    «  Je suis dans les toilettes des hommes, à quelques mètres de toi. Je porte ta guêpière rouge seins-nus. Je me branle avec un gode. Mais comme je suis une salope, je ne l'ai pas mis dans ma chatte mais dans mon cul ! »

    Ca aussi c'est excitant : Le gode lubrifié coulissait entre mes fesses et je savais que vous vouliez me voir prendre par derrière.

    « J'ai terriblement envie de ta bite. Viens vite m'enculer. »

    Voilà ! J'ai alors attendu l'arrivée de Marc. Pendant ce temps, je touchais mon petit bouton. J'avais envie de me faire prendre. J'entendais parfois des hommes aller et venir. J'avais un peu peur que cela ne marche pas. Et puis, j'ai entendu la voix de Marc. J'ai alors ouvert le loquet. Je n'en menais pas large car j'avais peur que ce ne soit pas lui ! Dès qu'il est entré, je lui ai offert mes lèvres. J'avais envie de sentir sa langue contre la mienne. Il était hyper excité et le fait d'être nue, habillée en putain, pendant qu'il portait son costume renforçait mon excitation. Je lui ais fait signe de ne pas parler et j'ai sorti sa bite de son pantalon. Je me suis placée accroupie et j'ai commencé à le sucer. J'en avais terriblement envie. Je pense que je suis une vraie suceuse de bites ! Sa queue était trempée de ma salive. Mais je me suis rapidement arrêtée car je ne voulais pas le voir jouir tout de suite ! Je me suis ensuite retournée et, tout en silence, me suis écarté les fesses. Marc était fou. J'ai senti aussitôt son membre me pénétrer doucement. Je sentais la chaleur de son pieu qui peu à peu rentrait dans mon cul. Je tendais les fesses un maximum jusqu'à sentir ses couilles venir buter contre moi. J'ai alors commencé à bouger et j'ai senti sa queue ressortir. Dès que j'arrivais au bout, je changeais de sens pour le sentir me pénétrer à nouveau. J'adore ça ! Je me suis alors penchée vers lui et lui ai demandé tout doucement de jouir sur mes fesses. Je lui ai dit que je voulais être couverte de son foutre ! Lorsque j'ai senti qu'il allait jouir, sa queue est doucement sortie et j'ai senti ses longues giclées. J'étais trempée. Je me suis alors retournée. Je n'avais pas encore joui ! Je lui ai alors parlé tout doucement et j'ai sorti une culotte transparente noire. Je lui ai dit que je voulais conserver un souvenir de notre échange. J'ai alors mis ma culotte en le regardant dans les yeux : « Ca m ‘excite d'être pleine de sperme ! » Marc n'en revenait pas ! Le sperme s'est étalé sur moi et est venu se mêler à ma mouille. J'avais terriblement envie et le fait de chercher à l'exciter encore et surtout de voir sa réaction était vraiment jouissif ! Je me suis alors ré-accroupie et j'ai recommencé à le sucer en me branlant. Mes doigts allaient et venaient dans ce mélange de sperme et de mouille ! C'est finalement ce qui m'a fait jouir.

    Je me suis ensuite rhabillée, j'ai embrassé Marc en lui souhaitant bon courage pour son travail et je suis retournée moi-même travailler. Je dois vous avouer que la sensation a été également excitante lorsque je me suis assise sur mon fauteuil : je me sentais vraiment trempée.

    Voilà un nouveau scénario encore mené à bien ! Quelle cochonne je suis ! A bientôt j'espère.


  • Commentaires

    1
    CC
    Jeudi 7 Juin 2007 à 00:25
    époustouflante
    en cochonne sodomisée et jutée, qui se vautre dans sa souille et en jouit. On peut dire que vous etes garce. Mais surtout vous obéissez au doigt et à l'oeil, et ça, c'est autrement délicieux. - Vous m'avez procuré un plaisir peu courant. Femme soumise, perverse, lubrique, putain, vous etes une pierre précieuse. Je dois vous le dire, mais que vos chevilles ne gonflent pas. Restez humble, gardez la posture de l'avatar de votre blog. Obéissez à votre Maitre Duncan, pour le remercier de sa patience et de son dévouement, vous lui devez bcp. Merci et félicitations.
    2
    Elena
    Jeudi 7 Juin 2007 à 16:32
    Bravo
    Bravo Sophie ! Vous maitrisez votre mari a merveille. Vous savez decrire chaque situation, chaque ressenti et nous exprimer vos sensations les plus intimes. Vous savez obeir et accomplir les pires actes avilissants avec tant de plaisir. Je vous envie ! Si vous souhaitez vous offrir a votre mari avec une "amie", faites moi signe !
    3
    ricardo
    Vendredi 8 Juin 2007 à 10:59
    délicieuse
    Délicieuse soumise, j'aiemrais que tu nous donne le récit d'un exhibition publique. L'idée de te voir exhibée dans un parking me semble tout à fait souhitable Qu'en pense tu ?
    4
    chris
    Dimanche 14 Février 2010 à 14:59
    merveilleuse
    tu est une grosse salope et j'adore celà
    5
    chris
    Dimanche 14 Février 2010 à 15:00
    merveilleuse
    tu est une grosse salope et j\'adore celà
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :