• Sophie (18/07/2007) : Fin du restaurant avec Guy

    Bonjour,

    Je profite d'un peu de temps libre pendant mes vacances pour vous raconter la fin du restaurant avec Guy :

    Je vous rappelle que vous aviez exigé de moi une histoire où je devais correspondre avec Marc via SMS. J'avais décidé, pour vous contenter, d'inviter Guy au restaurant et d'exécuter ma mission directement en déjeunant. Comme par ailleurs, je me sentais redevable vis à vis de Guy (après lui avoir administré une bonne fessée), j'avais alors envisagé de discuter un peu avec lui. C'est alors que, de fil en aiguille, Guy m'avait avoué qu'il fantasmait en m'imaginant me caressant. Bien évidemment je rapportais tout ceci en direct, par SMS, avec Marc. Dernier rappel : J'étais nue sous ma jupe et mon chemisier, ce qui m'avait servi de prétexte pour aguicher Marc. J'ajouterai simplement qu'une fois Marc bien chauffé, il m'avait demandé d'exciter Guy en réalisant le fantasme qu'il venait de m'avouer. Comme j'allais protester vis à vis de Marc, ce dernier m'avait indiqué ne pouvoir discuter plus longtemps avec moi à cause d'une réunion. Son dernier message me demandait de me caresser maintenant, en plein restaurant, devant mon neveu ! Heureusement que la configuration des lieux permettait un peu d'intimité car autrement, j'aurais du renoncer !

    Bien évidemment, j'étais passablement chauffée moi aussi. Guy et moi nous faisions face ce qui l'empêchait de voir sous la table ! J'ai alors passé discrètement ma main sous ma jupe tout en continuant à discuter avec lui. Nous parlions de tout et de rien, comme si la conversation assez orientée du début du repas n'avait jamais eu lieu ! Par-dessous, ma main était remontée contre ma chatte. C'était chaud et humide, comme toujours lorsque le plaisir vient d'abord par l'intellect. C'est mon secret à moi et Marc le savait. Il prend de plus en plus plaisir à me faire vivre des situations humiliantes où il me débauche ! Ca et les scénarios que vous m'imposez, je me demande si je ne suis pas une femme comblée !

    J'ai alors pris mon courage à deux mains et j'ai commencé à toucher mon clitoris. Il était tout gonflé et j'ai senti le plaisir monter en moi. Ce n'était pas encore la jouissance mais je sentais que je m'abandonnais peu à peu. Je me suis alors demandé si Marc apprécierait que j'avoue à Guy ce que j'étais en train de faire. C'était très humiliant mais hyper excitant aussi ! Je sentais le plaisir monter, par pallier, et il était manifeste que mon idée venait de lui faire prendre un niveau beaucoup plus élevé... Je ressentais alors une chaleur intense m'envahir. Ma chatte dégoulinait. J'ai alors simplement dit à Guy que j'étais en train de réaliser son fantasme ! Cela a jeté comme un froid dans notre conversation. Guy est devenu tout rouge (ainsi que je devais l'être moi-même). Je l'ai regardé dans les yeux et je lui ai dit « Je suis en train de me branler la chatte ».  Guy n'en pouvait plus et cela m'excitait de le rendre fou. « J'enfonce mes doigts dans mon con et je les remonte sur mon petit bouton. Je suis trempée. Est-ce que tu aimes que je me branle devant toi ? » Guy ne pouvait plus parler tellement il était excité. Ma main gauche passait discrètement sur mon chemisier, au niveau de mes tétons. « Tu vois, je pince mes seins pour m'aider à jouir. Comme je n'ai pas de soutien-gorge, c'est très agréable. » J'ai alors senti la jouissance arriver. Forte et puissante. J'ai fermé les yeux en lui disant que je jouissais. J'ai été prise d'un spasme violent. En ré ouvrant les yeux, j'ai réalisé ce que je venais de faire et je suis devenue encore plus rouge ! Je lui ai dit que j'étais désolée. Guy n'a rien dit mais je pense qu'il s'en fichait. Sa tante venait de lui prouver une nouvelle fois qu'elle n'était qu'une salope et il était aux anges !

    Voilà le récit que je vous avais promis avant mon départ en vacances. Guy est reparti chez lui depuis et je coule des vacances reposantes avec mon homme. Vos missions commencent à me manquer.

    A bientôt.

  • Commentaires

    1
    Antho
    Mardi 7 Août 2007 à 18:48
    Soft
    Bonsoir, Finalement ce repas fut assez soft. Aurais-tu aimer que ton neveu soit plus actif? Il aurait put te soumettre d'autres envies. La prochaine fois fais lui gouter tes tetons. Bisous
    2
    Faucon
    Vendredi 19 Octobre 2007 à 13:29
    Pas soft!
    Je pense au contraire que ce n'est pas soft du tout! tres tres excitant... mais visiblement vous avez envie de votre neveu, pourquoi ne pas echaffauder un scenario ou il figure? j'en ai un de tout pret si cela vous tente! cordialement, V
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :